jeudi 27 octobre 2011

"La Cité des Ténèbres Tome 1 - La coupe mortelle" de Cassandra Clare



Résumé : Clary, ado New-Yorkaise, vit seule avec sa mère. Lors d'une sortie en boîte avec son meilleur ami Simon, elle remarque un groupe de jeunes gens visiblement armés et poursuivant un garçon dans la réserve de l'établissement. Sans réfléchir, elle les suit et les surprend en plein meurtre. Mais comble de l'étrange, le corps se volatilise et... elle seule peut voir les coupables, invisibles aux yeux des autres. Quand sa mère disparaît à son tour, sa vie bascule définitivement dans un monde dont elle ne soupçonnait pas l'existence : celui des chasseurs d'ombres, des démons et de la cité d'Idris. Elle ne le sait pas encore, mais ce monde est au bord d'une guerre dans laquelle elle aura un rôle à jouer.

Avis : J'ai lu vraiment très vite les 500 premières pages, on est pris dans l'histoire, le rythme est fluide et les personnages intéressants - si ce n'est un peu caricaturaux... Beau ténébreux, meilleur ami charmant, héroïne qui s'ignore, etc. Le monde et la "mythologie" créés par l'auteur sont denses et cohérents. J'ai notamment bien aimé l'idée d'une trève entre chasseurs d'ombres et démons et la cité d'Idris qui ne figure sur aucune carte est très bien introduite. Mais... il y a un gros "mais". Une chose m'a particulièrement déplue, heureusement vers la fin. 

SPOILERS
Le fait que Clary et Jace soient frères et soeurs m'a vraiment écoeurée. C'est peut-être une question de morale mais il n'était pas indispensable de les faire s'embrasser avant la découverte de cette information... Une simple attirance aurait été bien suffisante me semble-t-il. Peut-être découvre t-on dans le tome 2 qu'en fait ils n'ont aucun lien de parenté mais je ne suis pas sûre du coup d'avoir envie de le lire. Ca m'a sincèrement coupé
SPOILER

Du coup comme j'aime bien le style de Cassandra Clare et que  j'ai lu de meilleurs avis dessus, je me suis commandé "The Infernal Devices T1 : Clockwork Prince", prequel victorienne  à sa trilogie de La Cité des ténèbres. Comme y'a du steampunk, ça devrait plus me plaire. En espérant qu'elle ne nous rajoute pas encore un retournement de situation de derrière les fagots...

Pocket jeunesse, 2008, 570 p.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire