lundi 26 décembre 2011

"The traitor and the tunnel" de Y.S. Lee


Résumé : Mary Quinn se voit confier une nouvelle mission : découvrir qui se cache derrière les vols d'objets qui ont lieu dans les salons de Buckingham Palace. Déguisée en femme de chambre, elle intègre donc le service de la reine Victoria. Mais cette enquête qui n'a pas l'air très difficile se complique pour le moins quand un ami du Prince de Galles se fait assassiner dans des conditions scandaleuses par un marginal portant le même nom que le père de la jeune fille. Sans oublier le fait que c'est l'entreprise de James Easton, le charmant jeune homme avec qui Mary a déjà eu maille à partir, qui est chargé des travaux de rénovation du système d'égouts passant sous le palais. Et à l'Agence, rien ne va plus, Anne et Felicity n'étant plus d'accord quant à son mode de fonctionnement.

Avis : Ce 3ème volet des aventures de Mary et de l'Agency n'est pas encore sorti en France. Rien de passionnant dans ce volume et je dirais même qu'on frôle parfois le ridicule. L'histoire personnelle de Mary progresse d'un coup mais d'une façon tellement tirée par les cheveux qu'on a du mal à être contente pour elle. Un peu comme dans le 1er tome où elle retrouvait par hasard le médaillon de son père et la boîte contenant des documents. L'auteur fait beaucoup trop de raccourcis. Sachant qu'elle allait développer son histoire en plusieurs livres, elle aurait peut-être pu amener les choses de manière progressive.
Le point les plus négatif pour moi concerne le traitement qui est réservé aux membres de la famille royale. SPOILERS : le fait de voir descendre la reine Victoria dans les égouts m'a sidérée, j'ai trouvé cela complètement grotesque. Et le fait que le Prince de Galles soit à deux doigts de violer Mary est tout aussi inutile et n'apporte vraiment rien à l'histoire SPOILERS. Je trouve qu'il faut marcher sur des oeufs quand on convoque des personnages ayant réellement existés, tout du moins des personnages sur lesquels on est bien documentés.
J'ai bien aimé en revanche la description de la vie du personnel de Buckingham même si c'est un peu rapide. J'aurais aimé en apprendre un peu plus sur le recrutement, les différents échelons, les tâches de chacun, etc.
Détail intéressant, The Agency touche à sa fin par mésentente entre ses deux fondatrices, l'une voulant l'ouvrir à un recrutement d'agents masculins et lui donner plus d'ampleur, l'autre voulant la maintenir en l'état. Le choix de Mary quant à qui elle va suivre promet un 4ème tome, sans aucun doute. James Easton retrouve de son panache après avoir été sacrément affaibli par le paludisme dans "Le crime de l'horloge". Bien évidemment, lui et Mary sont encore obligés de collaborer, pour leur plus grands plaisir (malgré leurs protestations).
Bref, l'idée de base de cette série de romans est vraiment bien (Londres victorien, agence de femmes espionnes, héroine attachante) mais trop d'éléments tombés comme des cheveux sur la soupe gâchent un peu le plaisir. Je m'étais dit que j'arrêterais de lire la série après le tome 2 et j'aurais mieux fait de m'écouter...

Roman lu dans le cadre du mois anglais organisé par Lou, Titine et Cryssilda.



MAJ du 09/12/2012 : La sortie de ce tome en français est prévue pour mars 2013. http://www.nathan.fr/catalogue/fiche-produit.asp?ean13=9782092524237 (comme visiblement beaucoup l'attendent, en attestent les mots-clés de recherche qui mènent sur mon blog ;o) )


Walker Books, 375 p., 2011.

5 commentaires:

  1. moi je ne suis pas d'accord avec toi, j'ai trouvé ces deux premiers tomes très bien, avec beaucoup d'aventure. on ne s'ennuie pas! et j'attend avec impatiente le tome trois en français!

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme > Tu ne devrais pas avoir à attendre trop longtemps puisque le tome 3 est paru cet été en anglais. Et je ne vois pas pourquoi Nathan ne l'éditerait pas. Le principal reproche que je fais à cette série, c'est le fait que Y. S. Lee aille beaucoup trop vite dans les explications sur la vie privée de Mary. Mais c'est sûr, il y a de l'action, ça je ne peux qu'être d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que parfois il faut s'accrocher un peu, mais je trouve que 'est quand même très passionnant. ben j'espère que ce que tu dit est vrai et qu'il sera bientôt publié parce que j'ai horreur d'attendre!

      Supprimer
  3. hello! je voudrais savoir si la couverture est souple ou dure (comme pour l'édition américaine)car si je le lis en anglais (parce que je suis trop impatiente pour être flemmarde! XD) j'aimerais, au moins que ce soit un beau livre! C-a-d pas un tout mou, tout fragile, qui se corne aux extrémités, et qui "coule" entre les mains si il est trop gros, mais un livre solide et beau, comme à l'ancienne! <3
    merci d'avance!
    Celle qui déteste attendre.

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme > Désolée, mais mon édition (édition anglaise et non pas américaine) a une couverture souple....

    RépondreSupprimer