jeudi 12 janvier 2012

"Aspic, Détectives de l'étrange T1" de Thierry Gloris et Jacques Lamontagne


Résumé : Paris, début du XXème siècle. Kathy Wuthering, médium réputée, est retrouvée assassinée. Ou plutôt, on retrouve chez elle ses globes occulaires dans un verre. Georges Nimbert de la police fait appel au détective Auguste Dupin pour y voir plus clair, d'autant plus que d'après le témoignage de sa bonne, Mme Wuthering aurait été avertie de sa mort prochaine... par un spectre. Quand un cadavre est repêché dans la Seine, le denouement semble proche, et pourtant... En parallèle, Flora Vernet, apprentie détective et "stagiaire" de Nimbert accepte d'aider un rentier à retrouver une montre qu'on lui a volé lors d'une agression. Et si les deux affaires étaient liées ?

Avis : Coup de coeur pour cette bande dessinée, qui tout d'abord a des graphismes et des couleurs absolument magnifiques. Les expressions des personnages sont très bien dessinées, les décors collent parfaitement à l'intrigue et au ton un peu mystérieux / surnaturel de l'histoire. Chaque planche est un véritable bijou.
Les personnages ont tous leur petit caractère qui les rend intéressant. Mention spéciale à Flora qui, bien que major de polytechnique, a du mal à être crédible en tant que femme à cette époque plus que misogyne. Elle n'hésite pas à donner de sa personne et à se jeter au coeur de l'action sans avoir peur de salir sa belle robe.
Les fantômes et autres spectres sont monnaie courante dans cet univers et on passe aussi bien de l'intérieur cossu de Nimbert aux bas fonds de la capitale en faisant un détour par les décors d'un théâtre et un cimetière. L'intrigue avance doucement mais sûrement, avec des méchants bien méchants et une société secrète ayant une pieuvre dans un aquarium. La montre n'est pas si banale que ça puisqu'elle renferme un élèment crucial pour la suite. Tout est dans le titre de ce tome 1 d'ailleurs : "La naine aux ectoplasmes"... Seul regret : l'histoire est en deux parties et bien évidemment, je n'ai pas la suite !


Bien qu'il n'y ait pas de machines à vapeur ou autres dirigeables, des éléments steampunk sont disséminés par-ci par-là. J'inscris donc cette bande dessinée dans le défi.


Quadrants, 47 p., 2010.

2 commentaires:

  1. Je crois l'avoir vu dans ma bibliothèque (municipale j'entends). J'y ferais surement un tour un de ces week ends ^^

    RépondreSupprimer
  2. Lord Orkan > Je compte mettre la main sur le tome 2 ce week-end !

    RépondreSupprimer