mercredi 14 mars 2012

"Strike Back" mini série from the UK



Résumé : Irak, 2003, quelques heures avant l'invasion américaine. Une unité d'élite menée par le Sgt John Porter est chargée de libérer un otage britannique des mains de terroristes. L'opération tourne mal. L'otage est certes sain et sauf mais 2 soldats sont tués, un autre est en état de mort cérébrale. Porter, qui s'estime responsable, démissionne. S'en suivent 7 années de galère : sa femme et sa fille refusent de lui parler, incapable de trouver un nouvel emploi, il finit agent de sécurité dans un parking. Mais lorsqu'une journaliste est enlevée et qu'il reconnaît à la télé un de ses ravisseurs, son sang ne fait qu'un tour. Il fonce au MI6 voir ses anciens camarades d'arme et leur demande d'être réintégré sur cette affaire. D'abord dubitatifs devant la personnalité de l'ancien soldat, ils n'ont d'autres choix que d'accepter. Porter is back !

Avis : Allergiques aux films de guerre et aux exécutions sommaires, passez votre chemin. Cette série n'a pas volé son PG-15 de l'autre côté de la Manche... J'avoue l'avoir achetée 1. pour Richard Armitage 2. pour travailler mon anglais (DVD disponible uniquement à l'import, sous-titres en anglais) 3. pour le prix (9€) . Autant je suis une inconditionnelle des films d'action, autant j'ai dû mal avec tous ceux qui font appel à l'armée... Cette série est pourtant une bonne surprise.
Elle se découpe en 6 épisodes de 45 min, en trois histoires indépendantes (Irak, Zimbabwe et Pakistan) mais cependant liées par une question centrale : que s'est-il passé cette lors de cette fameuse mission en 2003 ? Les situations sont parfois rocambolesques, notamment au niveau du timing (mention spéciale au dernier épisode où un personnage a l'air de faire le trajet Londres - Pakistan en 2h...). John Porter a tout du super héros, c'est parfois trop : je fracasse à moi tout seul 10 gars armés alors que j'ai les mains dans le dos (à peine exagéré). Pourtant, tout ça est très bien filmé, on ne s'ennuie pas une minute. On sent qu'il y a de gros moyens derrière. Le fait que la série soit tirée d'un livre écrit par un ancien SAS - Chris Ryan -  lui fait aussi marquer des points en crédibilité. J'ai en plus retrouvé avec plaisir 2 acteurs qui avaient disparu de mon champ de vision : Andrew Lincoln (Love Actually) et Toby Stephens (Meurs un autre jour). Tout le casting est parfait, tous jouent très bien, ce qui n'est pas forcément évident dans ce genre de projet où on crie beaucoup et où on court dans tous les sens.
La saison 2 est d'après moi à oublier. J'ai regardé les 2 premiers épisodes et j'ai dit stop. Le casting est complètement changé, on ne sait pas pourquoi. Enfin si, Richard Armitage partant tourner The Hobbit, ils lui ont trouvé une sortie bien facile d'un point de vue scénaristique. Les 2 soldats prenant sa succession n'ont pas réussi à me convaincre, j'ai fait une overdose de balles dans la tête, le ton de la série a changé, donc non. J'en reste à ma saison 1.

Sky 1 HD / Ingenious, réalisé par Daniel Percival et Edward Hall, 2010.

2 commentaires:

  1. Tiens, c'est marrant, mon cher et tendre vient justement de commencer à regarder cette série ! Il a l'air de bien accrocher. Pour ma part, cela ne me tentait pas trop.

    RépondreSupprimer
  2. Miss Léo > Bienvenue ! ;)
    Je l'ai aussi achetée pour avoir quelque chose à regarder avec Monsieur et il a bien aimé.

    RépondreSupprimer