dimanche 15 avril 2012

"The Hobbit" de J.R.R. Tolkien


Résumé : Bilbo Baggins, comme tous les hobbits, mène une existence paisible dans son "trou", sorte de maison troglodyte. Ses jours passent tranquillement, entre ses multiples repas journaliers et les moments où il fume sa pipe sur son banc. Cet équilibre va être chamboulé quand le magicien Gandalf frappe à sa porte et lui propose de partir avec lui à l'aventure. Oh, rien de bien méchant... Il suffit juste de traverser la moitié du continent accompagné de 12 nains pour récupérer un trésor gardé par un dragon. Pour Bilbo, il n'en est pas question. Mais la vie réserve bien des surprises et le voilà embarqué bien malgré lui dans l'expédition.

Avis : J'ai relu ce livre en apprenant que Peter Jackson allait l'adapter pour décembre 2012, histoire de repérer les changements opérés par le réalisateur. Je l'avais lu il y a fort longtemps, sur les conseils avisés de ma mère. Le livre en lui-même m'avait beaucoup plu et j'avoue que 20 ans après, et cette fois dans la langue de Shakespeare, j'ai redécouvert toute l'histoire. Je ne me souvenais effectivement de rien !!
Il s'agit bien évidemment d'un classique, d'un incontournable de la fantasy. Publié en 1937, c'est le 1er roman de Tolkien qui situe l'action dans la Terre du Milieu. Il s'agit avant tout d'un conte pour enfant (d'après moi) et on est très loin de l'univers beaucoup plus sombre, fouillé et "martial" de son autre oeuvre majeure, Le Seigneur des Anneaux. Les interpellations du lecteur sont nombreuses et parsèment le texte : "Now we will return to Bilbo and the dwarves", "Now if you wish, like the dwarves, to hear news of Smaug, you must go back again to the evening...", etc.
L'histoire peut être découpée en plusieurs mini-aventures : la rencontre avec les goblins, la halte à Rivendell, la traversée des Misty Mountains et la découverte de l'anneau, la halte chez Beorn, la traversée de la forêt de Mirkwood, la capture par les elfes et l'évasion, l'entrée dans la Lonely Mountain (désolée, du coup je n'ai pas les termes français).



L'évolution des personnages est vraiment intéressante, notamment celle de Bilbo. De Hobbit pantouflard, il devient un intrépide compagnon de route, même si son estomac parle toujours en premier.
On découvre également un certain nombre d'éléments et de personnages qui se refont leur apparition dans Le Seigneur des Anneaux : Gandalf, bien sûr, mais aussi Elrond, Gollum, le Necromancer (Sauron), l'anneau, la dague Sting, etc. D'ailleurs Gandlaf disparaît pendant une bonne moitié de l'aventure, parti faire on ne sait quoi... On ne l'apprend que rapidement à la fin et je crois que Peter Jackson compte nous raconter ça plus en détail dans le film, si je m'en tiens à la bande annonce....
La seule chose qui m'a étonnée à la relecture, c'est que le pouvoir maléfique de l'anneau n'est pas du tout évoqué. Bilbo le met et l'enlève au gré de ses besoins sans que cela n'ait l'air d'influencer sa personnalité.
Une lecture pour moi indispensable à tous les fans de fantasy, qui nous plonge dans l'univers de la Terre du Milieu et nous fait vivre des aventures toutes plus trépidantes les unes que les autres.
Pour terminer, un lien vers la bande-annonce officielle. Vous reconnaîtrez Martin Freeman dans le rôle titre, qui incarne actuellement le Docteur Watson dans la très bonne adaptation de la BBC de Sherlock Holmes...


(La chanson et la musique me donnent la chair de poule !).

Un peu à retardement, j'inscris cette lecture dans le cadre du challenge d'Aymeline "Les mondes imaginaires". Le principe est simple : lire des livres dont l'histoire ne se situe sur aucune carte ! Parfait pour la Terre du Milieu donc. Après avoir fouillé ma PAL, j'ai trouvé 3 romans qui rentrent parfaitement dans le thème, en plus de celui-ci donc. Je me suis donc inscrite dans la catégorie Atlantide (entre 1 et  4 billets), quitte à passer dans la catégorie supérieure au besoin. Pour plus de détails (et pour vous inscrire !), allez faire un détour par le blog d'Aymeline.




Harper Collins, 271 p., 1996.

8 commentaires:

  1. Figure-toi que je ne l'ai jamais lu ! J'ai pourtant beaucoup aimé Lord of the Rings, que j'ai dévoré en anglais il y a une bonne dizaine d'années. J'avais donc prévu de réparer cette anomalie avant la sortie du film de Peter Jackson. Les grands esprits se rencontrent... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Miss Léo > Tu as quelques mois pour rattraper ça ! Du coup, j'ai bien envie de revoir la version ciné du Seigneur des Anneaux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kscendre = claire22 avril 2012 à 23:06

      Romain et moi allons sans doute faire un marathon SDA avant la sortie du Hobbit, histoire de se remettre dedans...

      Supprimer
  3. Kscendre > A la BM il n'ont que le 2, "Les deux tours" !! Comment veux-tu que je fasse ? :(

    RépondreSupprimer
  4. Un de mes livres chouchous :D Tu as bien raison de parler du côté contes pour enfants les gens ont tendance à l'oublier et sont du coup déçus. Pour l'anneau c'est normal, Tolkien n'avait pas prévu de faire de suite à l'origine donc l'anneau n'est pas sensé être si maléfique que dans le Seigneur des Anneaux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les explications par rapport à l'anneau, je comprends mieux. C'est vrai que tout le long de ma lecture, je me demandais quand les "effets secondaires" allaient apparaître !

      Supprimer
  5. J'avais adoré aussi : il va falloir que je le relise ;-) Peut etre avec ma fille :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mères sont souvent de bon conseil... En lecture en tout cas ! ;)

      Supprimer