dimanche 10 juin 2012

"North and South" d'Elizabeth Gaskell



Résumé : Margaret Hale coule des jours heureux avec ses parents dans la campagne du sud de l'Angleterre. Mais son père, pasteur de profession, prend la décision de démissionner de son poste et entraîne sa famille avec lui à Milton, ville industrielle du nord du pays. L'acclimatation est très difficile pour Margaret. Tous lui paraît laid, sinistre et bruyant et elle éprouve des difficultés à se faire un nouveau réseau de connaissances. Son père, qui désormais donne des cours, a comme élève John Thornton, propriétaire d'une filature de coton. Margaret le déteste instantanément car il représente pour elle tout ce qu'elle rejette du Nord. La jeune femme s'intéresse de plus en plus aux conditions de travail des ouvriers, qui doivent se battre contre la pauvreté et la maladie. Alors qu'elle prend fait et cause pour ces travailleurs et que la révolte sociale gronde, elle doit faire face au trouble que provoque malgré tout chez elle l'arrogant Mr Thornton. (même résumé que celui fait pour l'adaptation télé)

Avis : Je pense avoir lu ce livre trop rapidement après en avoir vu l'adaptation télé parce que j'ai été relativement déçue. (Au risque de me faire jeter des cailloux par une bonne partie de la blogosphère...).
Déjà, j'ai trouvé l'histoire d'une lenteur certaine avec de longs passages sans qu'il ne se passe quoi que ce soit. On avance vraiment tout doucement. Sachant quand même qu'il y a 530 pages à avaler... Trop de passages descriptifs, trop de passages où les personnages parlent tous seuls pour qu'on comprenne ce qu'il se passe dans leur tête.
Ensuite, Margaret n'a pas trouvé grâce à mes yeux. Sa rigidité morale ne me l'a pas rendue sympathique et par moments, j'avais vraiment envie de la secouer par les épaules. Trop de rigueur, de self-control et pas assez d'humanité pour moi. On sent bien qu'il y a un petit coeur qui bât mais il se cache bien quand même. Je pense quand même qu'il y a un juste milieu entre un personnage gnangnan à l'eau de rose et la  Margaret de ce roman qui a des élans de passion qui tombent à plat. Et que dire de toute la dernière partie où sa seule obsession est de revenir dans les bonnes grâces de Mr Thornton mais sans qu'elle comprenne vraiment pourquoi. C'est vrai qu'on se demande bien pourquoi... Quand on a dû mal à sympathiser avec l'héroïne, c'est un peu mal parti.
Survient aussi le "problème" des accents du Nord retranscrits à l'écrit. A chaque fois que Nicholas Higgins parle, son accent est retranscrit ce qui rend la lecture des passages pénibles. Certes, il ne s'exprime pas en BBC English et cela traduit la volonté de l'auteur de coller au plus près de la réalité mais j'ai vraiment lutté. Je ne suis peut-être pas assez calée en anglais pour lire ça aussi bien que le reste. Exemple : "An' I tell thee plain - if hoo dies, as I'm 'feard hoo will afore we've getten th' five per cent, I'll fling th' money back i' th' master's face (...)". Et encore, ce n'est pas le pire.
Heureusement, les personnages sont extrêmement bien développés et décrits. La bonne surprise vient notamment de Mr Bell et Frederick qui tiennent une place plus importante que ce que je pensais (en nombre de pages de présence). Mr Bell apporte une touche d'humour et de légèreté qui est la bienvenue. John Thornton est pour moi le personnage central de ce roman : en conflit permanent entre sa conscience et sa volonté de réussir, il évolue véritablement entre la première fois où il apparaît et la fin du roman. Fin qui est d'ailleurs beaucoup mieux que dans l'adaptation télé parce que plus réaliste.
J'ai aussi beaucoup apprécié d'apprendre des choses sur l'essor industriel de cette période, avec la place que tiennent les syndicats, les conséquences d'une grève, les relations entre patron et main d'oeuvre. 
Bref, je suis quand même un peu déçue. 

Penguin English Library (nouvelle collection), 530 p., avril 2012.

3 commentaires:

  1. Je ne l'ai toujours pas lu ! Je le mets dans ma PAL prioritaire pour cet été, malgré ton avis mitigé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'attendais sincèrement à mieux... J'attendrai ton avis pour comparer nos impressions. PAL prioritaire ? Je sens qu'elle aura déjà évolué d'ici à début juillet ! ;)

      Supprimer
    2. C'est bien possible ! ;-)
      Mais j'aimerais bien le lire rapidement quand même parce que j'attends toujours d'avoir fini le livre pour regarder la mini-série.

      Supprimer