mardi 21 août 2012

"Death comes to Pemberley" de P.D. James



Résumé : Comme tous les ans depuis leur mariage, Elizabeth et Fitzwilliam Darcy s'apprêtent à célébrer le bal de Lady Anne à Pemberley. Les cartons d'invitations sont partis et toute la maisonnée s'affaire dans les préparatifs de la fête. Mais alors que la veille du grand jour, tous montent se coucher, Lydia - qui n'est jamais invitée - fait une apparition fracassante à la porte de la majestueuse demeure : hors d'haleine, hystérique, elle clame que Wickham vient d'être assassiné dans les bois de la propriété. Darcy et quelques hommes partent à la recherche du disparu. Ils tombent effectivement sur un cadavre en uniforme.  

Avis : J'ai acheté ce livre après en avoir lu de très bonnes critiques dans plusieurs magazines différents et j'avoue, j'ai été un peu déçue. Je m'explique.
Bien sûr, pour les fans d'Orgueil et Préjugés, il est toujours intéressant de se replonger dans l'histoire, d'avoir une suite / un autre point de vue sur l'histoire, notamment quand il s'agit d'un auteur reconnu. Je ne parle pas ici des bluettes pour midinettes qui ont fleuri autour de l'oeuvre de Jane Austen. Comme le rappelle si bien P.D. James dans une note à la fin du roman, il existe plus de 70 suites au grand classique d'Austen...
Cependant, j'ai eu du mal à comprendre le but de ce livre. Est-ce un roman policier ? Oui, évidemment, dans la mesure où il y a meurtre, suivi d'une enquête et d'un procès. Mais tout ceci n'est pour moi qu'un prétexte pour que l'auteur puisse laisser libre cours à son imagination et nous donner sa version de la vie des deux aînées Bennett après leur mariage. L'intrigue en elle-même ne m'a pas passionnée du tout et sa résolution laisse un goût de "Très bien, mais....". J'ai eu du mal à épouver de la compassion pour Wickham et son destin m'importait peu. Ce n'est certes pas un personnage très reluisant, me direz-vous... Oui mais il est quand même marié à Lydia, soeur de Jane et Elizabeth !
Par contre, pour qui a fait du droit anglo-saxon ou s'y intéresse, le processus judiciaire est plutôt bien décrit et c'est très intéressant.
Pour moi, le principal intérêt de ce livre réside dans les relations entre les personnages, notamment tous les non-dits qui refont surface suite à la réapparition à Pemberley du couple infernal Lydia / Wickham. P.D. James nous donne son point de vue sur les évènements d'Orgueil et Préjugés, analysant en profondeur certaines situation un peu laissées sous silence par Jane Austen : ce que pense vraiment Charlotte Lucas de son union avec l'insipide Mr Collins, les interrogations qui ont surgit au mariage d'Elizabeth et Darcy, puisque tout le monde pensait qu'elle le détestait, la relation entre Lydia et Elizabeth, etc... P.D. James prend un certain nombre de libertés avec le texte d'origine puisqu'elle invente un nouveau destin à certains personnages comme Kitty et Mary et qu'elle en invente d'autres (Mr Alveston), mais dans l'ensemble, cela est très bien amené.
En résumé, il s'agit pour moi d'un roman policier sans grand intérêt mais plutôt d'une bonne étude de moeurs.

Faber and Faber, 330 p., 2012. Traduction française disponible chez Fayard (La mort s'invite à Pemberley)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire