mercredi 26 décembre 2012

"Le voyage extraordinaire T1" de Filippi, Camboni et Yvan

 
 
Résumé : Cousins issus d'une riche famille, Noémie et Emilien ont passé presque toute leur enfance dans un pensionnat loin de leurs parents ! Ils se sont finalement habitués à cette vie indépendante, loin des fracas de la guerre. Enfants géniaux, ils se sont créé leur monde à eux dans leur arbre-cabane, leur refuge, où ils expérimentent toutes sortes d'inventions. Quelle n'est pas leur surprise, le jour où les parents baroudeurs de Noémie, de retour au manoir familial, envoient un domestique les chercher ! Leur sentiment est partagé car le lieu est envoûtant.
Il y a bien toutes ces pièces remplies des créations du père d'Emilion, mais ce dernier reste mystérieusement introuvable ! Cette disparition aurait-elle un lien avec la machine qu'il était en train de créer pour le concours Jules Verne ? Ou cela a-t-il un rapport avec cette étrange troisième force et ses incroyables robots qui viennent semer le trouble sur les champs de bataille ? [4ème de couverture]
 
Avis : Exposée sur la table des nouveautés à la bibliothèque, j'ai été séduite par les graphismes de cette BD et je suis donc repartie avec. Le bonne surprise, c'est qu'il s'agit d'une BD steampunk, genre que j'affectionne particulièrement.
Les robots et la mécanique ont une place de choix puisque les deux enfants sont des inventeurs de génie qui passent leur temps à bricoler. J'ai beaucoup aimé l'idée d'un arbre-cabane-laboratoire. Tous les enfants en rêvent !
 
 
Même si les deux protagonistes sont à peine sortis de l'enfance, l'histoire est moins légère qu'elle n'y paraît. En effet, nous sommes en plein conflit mondial. Le scénario joue cependant avec la réalité historique puisque la date qui figure en introduction est 1927 et que les avions de la 1ère page sont ornés d'une croix gammée. La 3ème force mystérieuse qui utilisent des robots pour semer la zizanie est à peine évoquée dans ce tome. Je suppose qu'il nous faudra attendre la suite pour en apprendre plus. J'ai hâte aussi de voir les planches consacrées au concours Jules Verne qui à mon avis vont donner lieu à des inventions toutes plus farfelues les unes que les autres.
La relation entre Noémie est ses parents est également traitée de manière très juste. Plus ou moins abondonnée dans un pensionnat pendant qu'ils sillonnent le monde, elle n'a pas de liens très forts avec eux et ne voit pas leur retour d'un bon oeil. Même si on sent bien qu'elle aimerait avoir une famille unie.
 
Les planches sont de toute beauté et le travail des couleurs remarquable. La couverture est bien évidemment un hommage aux éditions originales de Jules Verne (rééditées par le Livre de Poche, si je ne m'abuse).
 
 
 
Après quelques pages de lecture, je me suis rendue compte que les dessins me rappelaient une autre BD, sans réussir à retrouver laquelle. Il s'agit en fait de la série Gargouilles, des mêmes auteurs, aux éditions Les Humanoïdes Associés.
Bref, une série prometteuse. Vivement la suite !
 
Lecture que j'inscris dans la cadre du défi steampunk.
 
 



Vent d'ouest, 48 p., 04/2012.

2 commentaires:

  1. Ca m'intéresse ! Je regarderai, à mon retour, si ma BM l'a acheté ! Belle fin d'année ! :) ps : tu nous présenteras ta liseuse ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la liseuse, je compte faire un billet mais avant, je vais tâcher de me familiariser un peu avec la bête. En tout cas je suis bluffée par la qualité de lecture à l'écran. Rendez-vous en 2013 !

      Supprimer