mardi 29 janvier 2013

"Sortilèges Livre 1" de Dufaux et Manuera


Résumé : A la mort de son père, Blanche voit son destin basculer. Elle doit en effet lui succéder sur le trône d'Entremonde. Mais beaucoup conspirent déjà pour la mener à sa perte, dans ce royaume où tout n'est que complots et sortilèges. Sans compter que le prince du monde d'En-Bas s'intéresse de plus en plus à elle. Mais la guerre n'est pas loin et la jeune fille doit mener l'armée au combat.

Avis : On ne présente plus Dufaux, scénariste de nombreuses sagas de bandes dessinées (Murena, Rapaces, Djinn, etc). C'est uniquement sur son nom et sur la couverture que je me suis décidée à demander ce tome pour Noël. Et je ne regrette pas !
Tout d'abord, j'ai découvert le travail du dessinateur Jose Luis Munuera, qui me plaît énormément. Je trouve que ses graphismes se rapprochent un peu du dessin animé. La 4ème de couverture mentionne d'ailleurs une référence à Disney et je suis plutôt d'accord. Jugez sur pièce avec ces quelques cases où on peut voir une méchante bien horrible :


Allérgiques aux araignées, passez votre chemin. Par contre, il est aussi fait mention de l'univers de Tim Burton mais là, je suis nettement plus dubitative...
Point positif, ce tome fait 64 pages, donc 20 de plus qu'une BD habituelle !
Ensuite, l'histoire m'a séduite car elle nous emmène dans un univers médiéval mais mystérieux, avec un étrange village où vit une sorcière, des guerres aux portes du royaume, un frère bossu et le Diable en personne !
Blanche doit faire face à un destin qu'elle n'a pas choisi, ce qui entraîne inévitablement des sacrifices. Plus question d'amours légères au fond des bois, elle doit désormais régner sur le royaume et mener l'armée à la victoire. Mon personnage préféré reste sans conteste le prince des enfers, tout en nuance. Capable de tuer d'un claquement de doigts mais totalement subjugué et fasciné par la pureté de Blanche. Et j'ai bien aimé le coup pendable que lui joue sa soeur. Je suis forcée de constater une nouvelle fois que les chats se plaisent bien dans les endroits obscurs et chauds puisqu'ils peuplent le monde d'en bas !
Même si des passages sont "légers", il y a beaucoup de personnages sombres et tordus. Mention spéciale à Miranda bien sûr, la sorcière / araignée (qui me rappelle un peu Morticia Addams, maintenant que j'y pense) mais aussi au frère bossu de Blanche et sa mère, qui complotent pour se débarasser de la jeune reine.
Bien évidemment, on reste sur notre faim quand se clôture ce 1er tome. Blanche part pour la guerre où l'attend un guet-apens.
Pour le plaisir des yeux, une double-page de toute beauté :

En résumé, j'ai vraiment été conquise par l'univers et l'atmosphère de ce tome 1. Il me tarde de lire la suite.
Lecture que j'inscris dans trois challenges (!), le challenge "Les lieux imaginaires" d'Arieste, le challenge "Geek" d'Hilde et le challenge "Trop Mortel" de Mallorie !

 


Dargaud, 64 p., 2012.

2 commentaires:

  1. Une lecture triple challenge, excellent!
    En tout c'est très tentant, je la note. Les araignées ne me font pas peur. ;)
    Merci pour ta participation.

    RépondreSupprimer