dimanche 3 février 2013

"Emma" de Jane Austen (version numérique)



Résumé : Emma Woodhouse, jeune fille de bonne famille, se lie d'amitié avec Harriet Smith et décide de lui trouver un mari. En effet, elle pense bien connaître  les gens et exceller dans l'art de les rapprocher. Bien évidemment, rien de va se dérouler comme prévu. L'homme qu'elle pensait correspondre à son amie n'en a que faire. L'arrivée de la douce et charmante Jane Fairfax dans le village va compliquer davantage sa tâche. Car peu de temps après, c'est Frank Churchill, fils de ses voisins qui vient leur rendre visite. Toute cette nouveauté sème un vent d'excitation dans la vie bien rangée des paroissiens.
 
Avis : Et oui, même si je suis fan, il me reste encore des romans de Jane Austen à lire. Disons que comme elle n'est pas prête d'en écrire d'autres, je préfère prendre mon temps... Le hasard fait bien les choses puisque ce roman était chargé sur ma liseuse, en anglais qui plus est.
J'ai toujours lu qu'Emma était son héroïne la plus difficile à aimer, mais je ne suis pas tout à fait d'accord. Certes, elle est très sure d'elle, de son charme, de son intellect et de sa condition. Certes, elle se mêle de tout et surtout de ce qui ne la regarde pas. Mais au moins, elle a de la personnalité. Pas comme Fanny (Mansfield Park) qui m'avait paru d'une fadeur extrême.
En plus, elle a le mérite d'évoluer entre le début et la fin de l'histoire. Nous dirons merci à Mr Knightley.
Mr Knightley qui m'a d'ailleurs beaucoup plu. Enfin un personnage principal masculin qui a l'air d'avoir une occupation, de savoir remplir utilement ses journées, bref, d'avoir un travail (s'occuper de son domaine agricole). Ce n'est pas du tout l'impression que j'ai eu en lisant d'autres romans de Jane Austen. Peut-être ma mémoire me joue-t-elle des tours ? Mais j'ai toujours le sentiments que ces messieurs - dames n'ont pas grand chose à faire de leurs journées. Dans Emma, la perspective d'un bal ou d'une sortie en calèche occupe tout le monde des jours et des jours, montrant à quel point le quotidien n'est finalement qu'une répétition de la veille : piano, tour dans le jardin, tour dans le village, visite aux voisins, thé et dîner, jeu de carte et puis rebelotte - sans mauvais jeu de mots. Je me rappelle d'ailleurs un échange truculent dans la mini-série Lost in Austen où, excédée par la suffisance de Darcy, Amanda lui rétorque "But you have no purpose ! You don't even work !" ("Mais vous ne servez à rien ! Vous ne travaillez même pas !"). Ce à quoi il répond "Of course I don't work ! What a strange idea !" ("Bien sûr que je ne travaille pas ! Quelle étrange idée !")... Alors bien sûr, ce milieu aisé fait partie de l'univers de Jane Austen et du charme de son oeuvre mais j'avoue que dans Emma, cela m'a vraiment sauté aux yeux.
La relation entre Mr Knightley et Emma est intéressante puisqu'on a l'impression que c'est la petite soeur qu'il n'a jamais eu. Très proches, ils n'hésitent pas à se quereller et à échanger vivement leurs points de vue... souvent diamétralement opposés. Mr Knightley est le garde fou de la jeune fille et lui oppose finalement des limites et même une morale que personne ne lui a jamais opposées. Le père d'Emma en revanche m'a paru vraiment caricatural dans le genre hypocondriaque.
La galerie de personnages est très vaste, ce qui enrichit le déroulement de l'histoire. On se doute un peu du quiproquo à venir avec tous ces jeunes gens mais j'ai pris plaisir à tourner les pages (à les faire défiler plutôt...).
Et bien sûr, l'anglais est un vrai régal !
Comme toute l'oeuvre de Jane Austen, ce roman a donné lieu à de nombreuses adaptations, télé ou cinématographiques.
Je constate que j'ai commencé à lire du Jane Austen adolescente et que mon appréciation globale évolue au fil des années. D'enthousiaste, je suis un peu plus circonspecte, tout en appréciant toujours ce que je lis. Mais j'ai bien envie d'avoir un regard encore plus critique et d'approfondir ma connaissance de l'auteure en lisant What matters in Jane Austen ? de John Mullan. Sinon, je vous invite à lire l'article (en anglais) "There's something about Jane" paru dans le numéro de février de la revue en ligne Books for Keeps.
 
 
 
 
Après plus d'un mois de lecture, je m'habitue à ma liseuse. Bientôt un bilan d'étape pour le club !
 
Lecture que j'inscris dans le challenge Thursday Next de Melle Alice.
 
 
 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire