jeudi 6 juin 2013

"Beautiful Bastard" de Christina Lauren

 


Résumé : Chloé est stagiaire dans une grande entreprise de Chicago. En charge d'un très gros dossier, elle compte valider son MBA à la fin de l'année. Mais voilà que revient d'Europe le fils du PDG, Bennett Ryan et qu'il va être son supérieur direct. A première vue, il a tout pour plaire : brillant professionnellement, il est aussi excessivement beau. Sauf qu'en fait, c'est un vrai con imbu de sa personne qui "martyrise" Chloé pour un oui ou pour un non. Tout bascule lors d'une préparation de réunion et un jeu torride du chat et de la souris s'installe entre les deux. Peut-on allier travail et plaisir ?
 
Avis : J'avais très bien résisté jusque là aux sirènes des 50 nuances et autres séries de bouquins érotiques (et je m'en portais très bien vu certains commentaires calamiteux : ici Soukee) mais voilà que Monsieur m'a offert Beautiful Bastard pour la fête des mères (j'en vois qui sourient au fond de la salle...). Je ne pouvais donc pas ne pas le lire. Hum.
Que les choses soient claires dès le début, il n'y a pas d'histoire. En tout cas, pas dans le sens aventures / débat philosphique / réflexion sur la société actuelle / suspens / etc. Le contenu est plus que simple : une stagiaire s'envoie en l'air avec son patron - et inversement. Vont-ils finir ensemble ? Vont-ils vivre une véritable histoire d'amour ? Je m'en voudrais de vous gâcher la fin, on ne s'en doute tellement pas !
Si l'idée d'un patron couchant avec son assistante ne provoque en vous aucun mini tréssautement, passez votre chemin, puisqu'il ne s'agit que de ça. Rien de choquant, rien d'inconventionnel (pour ceux qui travaillent à la Défense, une partie de jambes en l'air dans une salle de réunion au 18ème étage, c'est d'un banal ! ^^ ), pas d'accessoires bizarres ou de situations un peu glauques. Certaines descriptions sont crues, mais en même temps, c'est un peu le but !
Ce livre est sponsorisé en France par la marque de lingerie Aubade, ce qui ne m'étonne pas étant donné que Chloé s'y équipe exclusivement. Sachant que Bennett lui arrache 3 culottes par chapitre, je pense que stagiaire aux US, ça rapporte plus que stagiaire en France. Parce que quand on sait le prix que coûte une parure Aubade, on pleure.
L'écriture n'est pas si mal que ça. On alterne les points de vue des deux protagonistes à chaque chapitre ce qui éveille l'intérêt. Pas trop de répétitions, contrairement à 50 nuances (d'après ce que j'ai pu comprendre chez Karine :) ). Sauf du mot "connard" que Chloé doit prononcer 10 fois par pages.
Même si ma chronique est un peu sarcastique, c'est une lecture qui ne m'a pas déplue. A mon avis, elle est même un peu au dessus du lot de ce genre de littérature. Il s'agit encore d'un livre écrit à la base pour le net puis publié en format papier. Et il s'agit encore d'une fan-fiction de Twilight. Les éditeurs ont flairé le bon filon !
Là où je ne suis pas du tout d'accord, mais alors pas du tout, c'est sur le prix. A cheval offert, on ne regarde pas les dents me direz-vous mais 17 € (17 EUROS !!) pour ce livre, c'est du grand n'importe quoi !! Mais merci quand même Monsieur. *^^*
 
Hugo & Cie, 390 p., 2013.

7 commentaires:

  1. typiquement le genre de livre que je ne lirai pas, sauf si comme toi on me l'offrait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'ai rigolé en ouvrant le paquet cadeau. Mais j'étais surtout soulagée de ne pas avoir eu 50 shades of grey...

      Supprimer
  2. Quel cadeau ! ;) En tout cas, ça se laisse lire visiblement !^^

    RépondreSupprimer
  3. Très bonne chronique mais tu as été bien plus sympa que moi je crois ;) J'ai beau savoir que le genre érotique se passe pas mal d'histoire cela me irise le poil de voir des scenarii si vides. Pour 17€ les auteurs/éditeurs pourraient faire en sorte d'étoffer la chose (à bon entendeur) xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on achète ce genre de livre, on sait pourquoi on l'achète : pas pour l'histoire. ;) L'adaptation ciné de 50 nuances est en cours ce qui me fait dire que c'est un genre littéraire qui n'est pas près de disparaître. Sur le prix, on est d'accord, c'est à la limite du vol !

      Supprimer
  4. Pour moi ça à été un véritable coup de coeur :) J'ai adoré ce livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que le succès a été fulgurant pour ce titre !

      Supprimer