lundi 22 décembre 2014

"De Cape et de Crocs Tome 11 : Vingt Mois Avant" d'Ayroles et Masbou



Résumé : Eusèbe, sur les recommandations de son père, part à la capitale pour intégrer les casaques pourpres du Cardinal, dirigées par le Capitaine de Roquefort. Mais notre lapin, tout provincial qu'il est, sera entraîné bien malgré lui dans un enchaînement de situations où il ne maîtrisera plus grand chose. Il est en effet difficile de survivre lorsqu'on s'est fait pour ennemi Monsieur de Limon, le lieutenant général de la police.

Pourquoi ce livre : parce que De Cape et de Crocs est une de mes séries culte et que je ne pouvais moralement pas manquer le tome consacré à Eusèbe, mon lapin préféré.

Avis : Pas du tout objectif, m'en voilà fort navrée :o) Je suis cette excellente série depuis le tome 1 et chaque nouvel opus apporte son lot de répliques et de situations succulentes.
Nous sommes face au passé d'Eusèbe, mon personnage préféré, petit lapin bien sous tout rapport mais cachant une vie d'aventure. Celui-ci prend la route de la capitale dans l'espoir d'intégrer la garde du cardinal, où son père s'illustra des années auparavant. Bien évidemment, il va se faire avoir et changer dix fois de destin, mais tout en conservant une naïveté sans faille.
Les clins d’œil, à l'histoire, à la littérature, ponctuent comme d'habitude le texte et les illustrations. Colbert devient Colvert (littéralement du reste puisqu'il s'agit... d'un canard), nous avons des mousquetaires, la plus célèbre peinture de Mazarin qui s'invite dans une case, une escapade à la cour des miracles, etc. 
Et cette langue ! Ah, cette langue.... Je ne résiste pas à vous citer quelques passages : "C'est un ami à moi, Monsieur de Lisière, qui l'a écrit. Il fait commerce de ses vers et rédige force poulets et madrigaux qu'il vend - selon ses propres termes - à des gens de pesante bourse et d'esprit épais", "Paris est un séjour aux sans-sou peu propice : sous leur pied mal chaussé, souvent le pavé glisse".
Une nuance cependant : trop de personnages tuent le personnage. A un ou deux moments, fatiguée de ma journée, j'avoue que je ne savais plus trop qui était qui.
Si vous ne connaissez pas les 10 autres tomes, rien ne vous empêche de commencer par celui-là, mais vous manquerez sans doute un peu de l'essence de la série. Car le mystère autour du passé d'Eusèbe apporte pas mal de piquant dans les histoires précédentes.
N'hésitez pas une seule seconde à vous lancer dans l'aventure De Cape et de Crocs, c'est du bonheur en cases !

Delcourt, 2014, 49 p.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire