samedi 28 novembre 2015

"The silkworm" de Robert Galbraith (aka J.K. Rowling)




Résumé : Cormoran Strike, détective privé londonien, est chargé par la femme de l'écrivain Owen Quine de retrouver ce dernier. Disparaître quelques jours est dans les habitudes de l'auteur, mais là, le temps passe. L'enquête se complique quand le dernier manuscrit de Quine fait surface et que c'est une véritable bombe pour le petit monde de l'édition. Et quand l'écrivain rencontre une mort aussi atroce que grotesque, il est clair que le tueur va donner du fil à retordre notre enquêteur.

Pourquoi ce livre : Parce que j'avais beaucoup apprécié le 1er opus de la série, The cuckoo's calling.

Avis : J'ai retrouvé avec grand plaisir le détective Cormoran Strike qui est en passe de devenir un de mes personnages de fiction favoris. Je n'ai pas été déçue par ce tome, dans une intrigue qui s'éloigne bien de la première. Enfin, oui et non. Dans The cuckoo's calling, on était plongé dans le microcosme de la mode. Là, c'est le monde de l'édition qu'il nous est donné de voir, avec ses alliances, ses rancœurs, ses écrivains vedettes et ses éditeurs peu scrupuleux. Les relations et les interactions des personnages les uns avec les autres sont extrêmement bien menées et bien amenées.
Il y a une belle galerie de protagonistes et il m'a été parfois difficile de me souvenir de qui était qui parmi tous ces noms (la fatigue....). Cela permet bien évidemment de multiplier les (fausses) pistes et J.K Rowling nous mène bien par le bout du nez jusqu'au dénouement. L'horreur de la mise en scène du meurtre intrigue bien évidemment car devant tant d'acharnement, on se demande vraiment qui peut être assez dérangé pour faire ça. Ma théorie du début s'est révélée complètement fausse d'ailleurs ! La fin est un peu tirée par les cheveux, notamment la façon dont Cormoran assemble toutes les pièces du puzzle, mais je pardonne ce léger défaut qui n’entache pas le reste du roman.
Les amateurs de thrillers haletants peuvent passer leur chemin, il s'agit d'une histoire "old school", qui prend son temps. Pas de suspense, ni cliffhanger.
Cormoran est un personnage qui j'apprécie de plus en plus au fil des pages. Il a de l'épaisseur, est sensé et se montre imperturbable dans beaucoup de situations mais il possède cependant ce talon d'Achille nommé Charlotte qui le rend terriblement humain. Can't wait for more ! Je rêve d'ailleurs d'une adaptation ciné....
Comme disent nos voisins les anglais, il s'agit d'un excellent whodunit. Je recommande ! Le charisme du personnage principal est la cerise sur la gâteau.

Sphere, 2014, 580p. (paru en fraçais en Livre de poche en 2015)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire