mercredi 11 novembre 2015

"Un assassinat de qualité" d'Ann Granger



Résumé : Londres, fin du XIXème siècle. Le corps d'Allegra Benedict, femme d'un riche marchand d'art, est retrouvé dans Green Park alors que le fog londonnien se dissipe. Que faisait cette épouse privilégiée dans un tel endroit ? Pourquoi avait-elle décidée de revendre un bijou de famille quelques heures auparavant ? L'inspecteur Ben Ross de Scotland Yard mène l'enquête. Son épouse Lizzie fait quant à elle d'étranges découvertes en lien avec le meurtre. 

Pourquoi ce livre : Il me tardait de retrouver Benjamin Ross et Elizabeth Martin dans l'environnement londonien.

Avis :  Cette fois-ci, c'est surtout Benjamin qui mène l'enquête et tant mieux car c'est beaucoup plus cohérent ! J'aime beaucoup sa façon d'appréhender les problèmes et je le trouve d'une rigueur toute rassurante pour un représentant des forces de l'ordre. Le voici marié à Lizzie, sans que l'auteur ne s'appesantisse sur cette relation. Il s'agit de romans policiers avant tout. J'ai quand même bien aimé les coups d'oeil jetés à leur intérieur et à leur quotidien.
Il est toujours autant question de différences entre les classes et entre les sexes. Le traitement réservé aux femmes, qu'importe leur milieu social, ne fait pas spécialement envie. On les regarde toujours avec suspiçion, au mieux, avec condescendance.
Le personnage du révérend Fawcett est à mes yeux sous-exploité alors qu'on comprend rapidement qu'il est une pièce maîtresse sur l'échiquier de l'enquête. Sa psychologie n'est que survolée, tout du moins elle n'est vue qu'à travers le prisme d'autres personnages (Lizzie, Ben, Bessie, etc). J'aurais apprécié qu'il ait droit à plus de place dans l'intrigue.
Cette dernière est bien traitée, jusqu'au bout on se demande qui est responsable de quoi. Ce n'est pas non plus quelque chose de révolutionnaire même si la trame est bien ficelée. L'ambiance du fog londonien rajoute une couche de mystère un peu oppressante.
Cette lecture n'a pas été désagréable mais à l'issue du tome 3, je trouve qu'il lui manque un petit supplément d'âme qui me ferait vraiment m'enthousiasmer. Je trouve que la série n'apporte pas grand chose au genre malgré deux personnages principaux très intéressants. Dommage !


10/18, Grands détectives, 2015, 355 p.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire