dimanche 24 janvier 2016

"The light fantastic" de Terry Pratchett



Résumé : Rincewind et Twoflower sont sauvés in extremis d'une chute hors du Disque-Monde. Mais ceci n'est pas évidemment pas dû au hasard et voilà nos deux anti-héros missionnés pour éviter une catastrophe. En effet, la tortue A'Tuin fait route vers une mystérieuse étoile rouge qui grossit de jour en jour et menace le fragile équilibre du monde.

Pourquoi ce livre : J'ai lu le premier tome des chroniques de Discworld dans le cadre du challenge geek l'année dernière (dans ma PAL depuis... 20 ans) et j'avais envie de lire la suite.

Avis : Ce deuxième tome est tout à fait dans l'esprit du premier : déjanté, décalé, plein d'humour, sans temps mort.
Un bémol, la trame principale reste assez fine et du coup, j'ai parfois eu l'impression de lire une succession de scènes sans trop de lien, avec comme seul but de nous faire visiter tout un tas d'endroits différents (ce qui reste un but tout à fait honorable). L'ensemble m'a donc paru un peu décousu.
On passe d'une maison en pain d'épice au fin fond d'un bois à une montagne habitée par des trolls en passant par un magasin magique avant de revenir à Ankh-Morpork
Finalement, l'histoire la plus suivie reste celle du magicien Trymon à l'ambition démesurée qui cherche à s'emparer de l'Octavo, recueil qui contient les 8 sorts fondamentaux du Discworld. Enfin, 7 sorts puisque le 8ème s'est logé il y a des années dans la tête de Rincewind. L'alternance des passages permet de suivre l'action de deux endroits différents ce qui enrichit énormément la narration.
Je crois que mes deux personnages préférés sont Death et The Luggage. La Mort, parce qu'elle est représentée à l'ancienne, avec son capuchon et sa faux, qu'elle parle en majuscule et qu'elle a un sens de l'humour corrosif que j'adore. Le bagage ensuite (je ne connais pas son appellation en français), d'une fidélité sans faille, croisement d'un patou et d'un crocodile, qui l'air de rien occupe une place centrale et bien souvent, sauve la mise de Rincewind et Twoflower, son propriétaire.
Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris au pourquoi du comment de l'étoile rouge mais cela n'a pas d'importance et et ne m'a pas empêchée d'apprécier ma lecture. J'aimerais maintenant en apprendre un peu plus sur les 8 sorts qui sont inscrits dans l'Octavo ainsi que sur l'Université.
Je ne vais pas me lancer dans le tome 3 tout de suite mais je le garde dans un coin de ma tête (d'autant plus que le tome 4 s'intitule... Death. Youpi !).
Si vous voulez vous lancer dans un univers devenu classique, n'hésitez pas à lire Terry Pratchett. Mais bien sûr, commencez par le tome 1 !

Corgi books, 2015, 284 p.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire