mercredi 29 août 2018

"La mandoline du Capitaine Corelli" de Louis de Bernières


Résumé : L'île de Céphalonie se dresse fièrement au milieu de la mer Ionienne. Cette terre antique, chargée d'histoire et de croyances va être au centre de la tourmente. La Seconde Guerre mondiale voit survenir l'invasion italienne puis allemande, avec son lot de privations et d'exactions. Pélagie, jeune habitante, reste sans nouvelles de son fiancé qui ne répond pas à ses lettres. Pendant ce temps, elle doit héberger sous son toit un officier italien joueur de mandoline et fondamentalement pacifiste. La cohabitation s'avère difficile mais laisse place à des sentiments plus troubles. Quel espoir nourrir quand les horreurs de la guerre se rapprochent ?

Pourquoi ce livre : repéré il y a des années dans la bibliothèque parentale, le moment était venu de le lire !

Avis : Soyons direct, ce livre est un énorme coup de coeur.
Avec lui, j'ai fait l'expérience de montagnes russes émotionnelles, j'ai alterné entre joie, légèreté, horreur, colère, bref toute une palette de sentiments. C'est beau, c'est magnifique, c'est prenant, c'est tragique, c'est, c'est... j'en perd mes mots.
Voici un roman où la petite histoire se mêle à la grande, où des destins individuels croisent celui de Nations. Il y est question de bravoure et de lâcheté ordinaire, du quotidien sous l'occupation italienne, des privations, des humiliations, de la débrouille, de la différence entre soldats Italiens et soldats Allemands.

mardi 21 août 2018

Saga "Six of Crows" de Leigh Bardugo



Résumé : Parmi les gangs sévissant à Ketterdam, les Dregs comptent dans leur rang le mystérieux et féroce Kaz Brekker. Poussé par l'appât du gain, il accepte la mission suicide d'un riche marchand : délivrer du Palais des Glaces un scientifique responsable de l'invention du jurda parem, drogue permettant de démultiplier de façon spectaculaire les pouvoirs des magiciens, les Grishas.
Seul problème, c'est une forteresse imprenable tenue par les redoutables soldats Drüskelle. Personne n'en est jamais sorti vivant.
Pour réaliser son coup, Kaz réunit autour de lui un groupe de 5 hors-la-loi : un tireur, un ancien détenu, un spécialiste des explosifs, une espionne et une soigneuse Grisha.
Survivront-il assez longtemps pour empocher la récompense de 30 millions de Kruges ?

Pourquoi ce livre : reçu lors du swap Do It Yourself organisé sur Livraddict.

Avis : Voici un diptyque très fouillé puisque les deux tomes se partagent sur... 1200 pages... Si vous voulez du léger, passez-donc votre chemin !

lundi 30 juillet 2018

"Socrate, un homme dangereux" de Christopher Bouix



Résumé : Vie et mort du philosophe grec Socrate, qui savait qu'il ne savait rien.

Pourquoi ce livre : J'ai des envies de philosophie depuis plusieurs années, ainsi quand ce livre est passé entre mes mains, je l'ai kidnappé pour le lire !

Avis : En terminale, ma première dissertation de philo avait pour sujet "la philosophie est-elle dangereuse ?". Tout un programme....... du coup le titre de cette biographie m'a bien fait sourire. D'ailleurs, nous avions dû lire L'apologie de Socrate de son disciple Platon (Je profite de cet article pour remercier publiquement mon frère de m'avoir aidée à rédiger cette dissert !).
Socrate, citoyen d'Athènes, est né en -469 d'un père tailleur de pierres. A cette époque, la cité est florissante et règne sur toute la Grèce malgré des tensions certaines avec sa rivale Sparte. Très vite, le jeune garçon réalise que cette vie de labeur manuel n'est pas pour lui et le voilà qui traîne dans le quartier mal-famé du Céramique. Là, il côtoie une foule bigarrée mais aussi les premiers penseurs qui le décideront à consacrer sa vie à la philosophie. Mais lui ne se considère pas du tout comme un sage et fait preuve toute sa vie d'humilité. "Il est important de bien comprendre la différence entre sophiste (celui qui possède le savoir) et philosophe (celui qui tend vers le savoir). La nuance est de taille" (p.53). 
Pour Socrate, son rôle consiste à titiller, questionner son interlocuteur pour lui faire comprendre que rien n'est sûr, qu'une réponse ne vaut pas forcément mieux qu'une autre. Ainsi, il ne prendra jamais d'élève, ne donnera jamais de cours. Il passera sa vie sur l'Agora, à interpeller les passants. Mais sa neutralité, son humour piquant se retourneront contre lui et le conduiront à être jugé par les Athéniens (et aussi le fait que deux de ses amis proches, devenus stratèges, tomberont en disgrâce). 
Jusqu'au bout lors de son procès, il mettra ses compatriotes face à leurs contradictions. La droiture de cet homme, ses dernières paroles, m'ont absolument laissée sans voix d'admiration !

Là où ce livre est une vraie réussite, c'est que non seulement il décrit de façon passionnante la vie de Socrate mais il replace Athène et la Grèce dans leur contexte historique. Rivalité avec Sparte, invasion de la Sicile, guerre du Péloponnèse, c'est passionnant et éclairant ! On voit ainsi comment cette cité richissime et influente sombre peu à peu dans le chaos suite aux mauvais choix de stratèges. A cela s'ajoute également la peste qui décime la population. On y voit de près le fonctionnement - et les limites - de cette démocratie, l'implication des citoyens, la place de la femme, etc. PASSIONNANT !
On y croise aussi des personnages hauts en couleurs dignes d'un roman d'aventure. Mention spéciale à Alcibiade, ami (amant ?) de Socrate dont la vie, faite d'excès et de rebondissements, est à peine croyable ! 
A lire d'urgence :)


Ecole des loisirs, 2017, 260 p.

mardi 10 juillet 2018

"Le mystère Henri Pick" de David Foenkinos



Résumé : Delphine, éditrice, rentre chez ses parents en Bretagne le temps d'un week-end. Par curiosité professionnelle, elle se rend dans une bibliothèque un peu spéciale. Là, l'ancien bibliothécaire a patiemment récolté des manuscrits refusés par des éditeurs, leur offrant finalement un lieu de visibilité. Au milieu de ce joyeux foullis, elle découvre une véritable pépite littéraire. C'est le début d'une gloire posthume pour Henry Pick, son auteur, mais également le point de départ d'une nouvelle vie pour tous ceux que le livre touche de près.

Pourquoi ce livre : repéré à sa sortie en poche, c'est finalement une amie qui me l'a offert.

Avis : Le résumé avait attisé ma curiosité, aussi quand je l'ai reçu en cadeau surprise, j'étais très contente. Je ne pensais pas l'entamer tout de suite mais le thème de juillet pour le challenge des 12 thèmes est une couverture avec du bleu...
Le pitch de départ est très intéressant : imaginez une bibliothèque contenant tous les manuscrits refusés par les éditeurs. On peut tout à fait imaginer qu'au milieu de cet amas disparate se trouvent de véritables trésors qu'un éditeur aura laisser filer. J'ai beaucoup aimé cette idée.

dimanche 24 juin 2018

"Je te vois " de Clare MacKintosh



Résumé : Zoé, employée d'un cabinet immobilier, prend tous les jours le métro londonien pour se rendre à son travail. Sa routine est bien réglée pour arriver à l'heure au bureau. Un soir, alors qu'elle feuillette un quotidien gratuit récupéré à l'entrée d'une station, son regard est happé par la page des petites annonces de rencontres. Et pour cause, c'est sa photo qu'elle reconnaît à côté d'un numéro de téléphone et d'un site. Qui a bien pu la faire paraître ? Et surtout pourquoi ?

Pourquoi ce livre : Une envie de thriller + parfait pour le thème de juin du Challenge des douze thèmes : Juin : « Sous les pavés, la page » →  un pavé de 500 pages ou plus

Avis : Je lis assez peu de thriller, j'essaie donc régulièrement d'en choisir un pour sortir de ma zone de confort. Ce n'est pas que je n'aime pas mais les émotions fortes et moi, c'est compliqué. 
Ce roman-ci m'a fait de l'oeil sur la table des nouveautés, le moment était venu !
Le démarrage a été relativement lent en ce qui me concerne même si j'ai bien conscience que l'auteur doit poser un décor et une ambiance. Le problème vient surtout du fait que je n'ai accroché ni au personnage de Zoé, ni à celui de Kelly, la policière. C'est embêtant tout de même puisqu'il s'agit des deux personnages principaux !!! Sans être antipathiques, elles n'ont pas du tout réussi à faire en sorte que je m'intéresse à elles et donc que j'adhère à leurs problèmes.
En même temps, la banalité de la vie de Zoé montre que cette histoire pourrait arriver à n'importe qui.... Kelly est beaucoup plus irritante en revanche...
Mais je vous rassure, il y a beaucoup de positif dans ce récit ! Si si !!
L'intrigue bien sûr, ce pour quoi j'ai acheté le livre finalement. Le point de départ est vraiment prenant et le déroulé - comme toujours 😉 - monte en intensité. J'ai enchaîné les pages de plus en plus vite car je voulais vraiment savoir qui se cachait derrière tout ça. Les chapitres alternent les points de vue entre Zoé et Kate, plus des passages écrits par l'esprit torturé de celui qui a inventé le concept. C'est assez dynamique pour le lecteur.
L'ensemble est assez bon mais il manque pour moi un petit supplément d'âme côté personnages pour faire de moi une lectrice pleinement statisfaite !



Le livre de poche, mars 2018, 540 p.