samedi 19 septembre 2020

"Avant que j'oublie" d'Anne Pauly

 

 
 
Offert par une amie, je suis sortie de ma zone de confort avec ce très beau roman autour du deuil. Anne vient de perdre son père, personnage charismatique et compliqué, parfois violent, alcoolique mais aussi spirituel, drôle et cultivé. Elle souhaiterait emporter avec elle le souvenir des bons moments quand son frère fait tout pour lui rappeler comme cela a pu être dur. Elle cherche la force en elle de trier, de comprendre, d'avancer et finalement de tourner la page.
J'ai trouvé ce texte vraiment beau, simple et touchant qui peut résonner en chacun de nous. J'ai été émue aux larmes, j'ai ri et souris, bref, j'ai ressenti tout un tas d'émotions. Ce n'est pas un livre doudou mais il se dégage quand même beaucoup d'espoir. Je dirais que malgré le thème difficile, il reste lumineux.
Je vous le recommande vraiment ! Et merci Marie-Lou pour la découverte <3

Éditions Verdier, juin 2019, 137 p.


mardi 8 septembre 2020

"Dieu voyage toujours incognito" de Laurent Gounelle

 

 
Voici un livre que je n'aurais jamais eu l'idée de lire si ma chef ne l'avait pas évoqué incidemment lors d'une pause café. (Je précise que je ne fayotte pas, je m'entends très bien avec ma chef 😊).
Nous suivons Alan, franco-américain de 25 ans, prêt à se suicider depuis la Tour Eiffel. Il sera stoppé dans son geste désespéré par un homme étrange qui lui propose un marché : en échange de sa vie sauvée, il renonce à sauter et s'en remet totalement à l'inconnu pour guider sa vie. Celui-ci va l'amener à repousser ses limites, s'interroger sur ses habitudes et ses réflexes conditionnés, bref, il sera un peu son coach. Mais est-ce vraiment désintéressé ?
J'avoue, les 200 premières pages ne m'ont pas séduites. J'avais l'impression de lire un pseudo-guide de développement personnel, comme c'est devenu la mode avec des titres comme "Ta deuxième vie commence quand tu réalises que tu n'en as qu'une". Je ne voyais pas trop où tout ça allait m'amener. Et puis il se passe une scène clé qui fait beaucoup avancer l'intrigue et qui a réussi à me capter. J'ai beaucoup aimé cette deuxième partie de roman, au rythme plus soutenu et plus proche d'une enquête.
Une lecture un peu en demi-teinte, donc. Je ne suis pas sûre de poursuivre ma découverte de l'auteure et après discussion avec ma chef, elle partage le même avis que moi.
Vous avez déjà lu un livre de Laurent Gounelle vous ?

Editions Anne Carrière, 2010, 424 p.

mercredi 2 septembre 2020

"She-merchants, buccaneers & gentlewomen : British Women in India" de Katie Hickman

 

Repéré sur un compte Instagram anglo-saxon, j'ai été tout de suite intriguée par cette publication qui traite de l'arrivée des femmes anglaises sur le sol indien du XVIIème au XIXème siècle.

Des premiers voyages qui prenaient plus d'un an (!) dans des conditions plus que compliquées (maladie, piraterie, tempêtes et autres réjouissances) à l'arrivée d'un vice-roi et d'une vice-reine lors de l'auto-proclamation de Victoria comme impératrice, tout est passé en revue sur la condition féminine de l'époque.

Quel statut social ? Quels métiers possibles ? Quid du mariage et des enfants ? Comment tenir une maison ? Comment résister à la chaleur tout en ayant des toilettes à la mode ? Cette enquête était absolument passionnante, richement documentée et pleine de femmes hautes en couleur. L'écriture n'est pas du tout universitaire malgré la qualité du contenu ce qui fait que c'est tout à fait accessible même s'il contient quantité d'informations. 

Je suis très curieuse de lire maintenant le livre que Katie Hickman a consacré aux courtisanes.  J'espère en tout cas que celui-ci sera traduit en français pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Shakespeare car ce serait dommage de passer à côté.


Virago press, 2019, 362 p.

samedi 29 août 2020

"Sucre noir" de Miguel Bonnefoy

 

 
J'ai acheté ce roman au cours d'une visite en librairie pendant mes vacances car il me faisait envie depuis longtemps. Une histoire de trésor pirate, c'est quand même parfait pour s'évader l'été !
Et bien, il est certes question d'un trésor pirate mais là s'arrête toute piraterie. Moi qui m'attendait à lire un roman épique, j'ai été quelque peu étonnée...
Étonnée, mais finalement pas déçue car je me suis laissée malgré tout porter par l'histoire. Il est question de trois générations d'exploitants de champs de cannes à sucre aux Caraïbes, d'empire du rhum, de trésor enfoui quelque part sur les terres, de chaleur, de femmes de caractère.
C'était le décor idéal pour cette canicule estivale, la réalité rejoignant la fiction !
La plume de Miguel Bonnefoy est vraiment très belle et très poétique, j'ai été charmée par ses tournures et ce qui se dégage du texte. Je lirai avec plaisir un autre roman de l'auteur.
Si vous avez de bonnes histoires de pirates à me recommander, je suis preneuse malgré tout ;)

Rivages poche, mars 2019, 190 p.

lundi 17 août 2020

"Intrigue à l'anglaise" d'Adrien Goetz




Repéré il y a quelques temps, le résumé avait tout pour me séduire : Pénélope Breuil, jeune lauréate du concours des conservateurs du patrimoine (concours le plus difficile de France, n'aurons nous de cesse de lire....) se retrouve mutée au musée municipal de Bayeux, comme adjointe. Pour cette adepte des tissus coptes, c'est un peu la douche froide. Mais à peine arrivée, voici que la directrice se fait tirer dessus et qu'une étrange vente aux enchères est prévue à Drouot.