vendredi 21 avril 2017

"Comment on se marie" d'Emile Zola


Résumé : Lorsqu’il épouse la noble Henriette, de treize ans sa cadette, le comte Maxime de La Roche-Mablon n’a vu la jeune fille que cinq fois et ne sait quasiment rien d’elle. Peu importe, au fond : elle est bien née et sa fortune est considérable ! (...) De l’aristocratie au petit peuple, en passant par la haute bourgeoisie et les boutiquiers, comment, et surtout pourquoi, se marie-t-on sous le Second Empire ? Pour acquérir un nom ? une fortune ? une protection ? Et l’amour dans tout ça ? (4ème de couverture)

Pourquoi ce livre : pour le challenge des douze thèmes d'avril organisé par A-little-bit-dramatic Thème « Plume d'oie et cire à cacheter » → un classique de la littérature, française ou internationale

Avis : Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas pris le temps de lire un classique de la littérature française. Je m'y remets doucement puisqu'il s'agit ici d'une nouvelle d'une cinquantaine de pages.

Zola dépeint avec lucidité et objectivité la façon dont les mariages se concluent à son époque. Mais le tout est fait avec mordant et donc une pointe d'humour.
Le moteur principal des unions reste bien évidemment l'argent, mais aussi le statut social. Pas question d'épouser une roturière sans nom quand on est de la noblesse. L'amour est rarement au rendez-vous et même s'il arrive aux époux de vivre en bonne entente - et heureusement - la passion est loin de réchauffer les cœurs (et les lits).
Zola s'interroge sur la place des femmes dans la société de son époque, plus précisément sur leur éducation qui pour lui est bien trop déconnectée des réalités de la vie. Ainsi, il lui apparaît difficile de s'entendre au sein d'un couple quand l'une des parties n'est au fait de rien. Certains passages sont très cruels, notamment concernant la consommation du mariage. Ainsi Henriette est-elle purement et simplement violée par son noble mari : "Toute la nuit, elle pleure, collant sa bouche à l'oreiller pour qu'il ne l'entende pas. Cet homme allongé à côté d'elle lui cause une répugnance terrifiée. Ah ! quelle horrible chose, pourquoi ne lui a-t-on pas parlé de cela ? elle ne se serait pas mariée."
Difficile de croire encore au mariage après cette lecture ! Tous les milieux sociaux étant égratignés par l'auteur. Heureusement, les mœurs et la société on bien évolué depuis......Enfin, j'aime à le croire... :o)
A noter : cette édition est "enrichie" puisque pour un public scolaire et propose ainsi un dossier documentaire faisant le parallèle entre la nouvelle de Zola et la série de tableaux "Le mariage à la mode" du peintre anglais Hogarth. C'est une idée très pertinente ! Mais je ne suis pas objective car Hogarth est un de mes peintres préférés.......

https://en.wikipedia.org/wiki/Marriage_A-la-Mode_(Hogarth)

Flammarion, coll. étonnantiss!mes, 2012, 86 p.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire